Le théologien Joseph Moingt est décédé

0
11

Le célèbre théologien jésuite est mort à 104 ans

L’an dernier il publiait son dernier livre : « L’esprit du christianisme »

Le théologien jésuite, décédé mardi 28 juillet à 104 ans, a consacré toute sa vie à l’intelligence de la foi chrétienne, comme enseignant de théologie et comme auteur d’ouvrages essentiels.

Sa pensée s’est toujours voulue libre, assumant sa puissance corrosive, quitte à choquer au sein même de l’Église.

À 103 ans, Joseph Moingt avait encore puisé dans son inaltérable vigueur intellectuelle pour définir « l’esprit du christianisme » dans ce que son éditeur présentait alors comme son livre testament. Écrit de manière inédite à la première personne, l’ouvrage résumait les questionnements d’une vie d’un théologien dont la liberté fut toujours le maître mot. Quitte à remettre en question des dogmes, à développer des thèses qui contribuaient à la réflexion mais rarement à l’unanimité. « Chacun d’entre nous trouvera dans ces pages une raison (ou plusieurs) d’être questionné, déplacé et/ou choqué, écrivait à cette occasion Élodie Maurot dans La Croix le 17 janvier 2019. On pourra donc discuter cet ouvrage, le critiquer, l’amender, le prolonger, mais on aurait tort de le pourfendre ou de l’ignorer, car peu de théologiens font entendre aussi nettement la voix du Dieu qui “a tant aimé le monde” » (Jean 3, 16). » C’est ce monde que le père Joseph Moingt a quitté, mardi 28 juillet, à l’âge de 104 ans.

La suite de cet article dans La Croix du 29 juillet 2020 en téléchargement